Comment arrêter le mildiou des tomates : 26 Solutions

Comment arrêter le mildiou des tomates : 26 Solutions

0 Partages

Cessez de vous retrouver désarmé face au Mildiou !

Chaque année, il y a de nombreux ennemis qui se mettent sur la route des récoltes abondantes de tomates.

L’ennemi numéro 1, c’est le Mildiou (Phytophthora infestans). Il fait partie des maladies de la tomates qui provoquent des tâches noires.

On commence à remarquer l’infection de ce champignon microscopique sur le bout des feuilles de tomate. D’abord, elle commence à devenir plus foncée, puis vire rapidement à la couleur marron foncé voire brunâtre, tout en s’étendant. Très rapidement, les taches apparaissent sur les tiges et, si vous ne faites rien, elles vont commencer à attaquer les tomates elles-même.

Et là … c’est la fin.

Le Mildiou est vraiment effrayant car il se propage à une vitesse fulgurante. Sans action de votre part, vos tomates ne s’en sortiront pas.

Si le Mildiou arrive tôt, c’est foutu !

Le mildiou est d’autant plus embêtant car une fois installé, il peut hiberner et resurgir chaque année

Résultat ?

L’année suivante, le mildiou va se déclarer encore plus rapidement. Vos plants n’auront pas le temps de former entièrement vos fruits qu’ils seront déjà grillés.

A ce jour, AUCUNE solution miracle n’a été trouvée. Même la bouillie bordelaise, appliquée trop tard, peut être inefficace.

Ne tombez pas dans ces 2 pièges

Il y a deux choses totalement opposées, que je vous conseille d’éviter.

La première est de laisser vos plants attaqués.

Ça peut vous sembler bizarre, mais je vois des vidéos qui conseillent de tout laisser, et voir les pieds qui résistent jusqu’à la fin de saison, afin de récolter les graines. Ces plants seront donc plus résistants au Mildiou.

C’est peut être une bonne idée mais … Pendant ce temps, vous laissez en place un vivier à Mildiou qui augmente radicalement vos chances de le transmettre à TOUTES vos tomates.

La sélection de semences à du positif, mais si vous souhaitez récolter cette année … oubliez.

Le second point est l’utilisation de la bouillie bordelaise.

Alors, malgré le fait que je vante le potager respectueux de l’environnement, je ne vous déconseille pas la bouillie bordelaise. La raison c’est que quand on voit tous ses pieds grillés à cause du Mildiou, on est prêt à TOUT pour les sauver !

Ce que je vous encourage néanmoins, c’est de ne pas passer la bouillie bordelaise en préventif, mais simplement en curatif, afin de limiter l’impact négatif sur la vie de votre sol (voir les explications plus bas).

Comment avoir le Mildiou (c’est TROP simple)

Il faut savoir que le Mildiou se développe très rapidement quand :

  • Les températures sont entre 17°C et 25°C
  • Le taux d’humidité est élevé, les feuilles sont mouillés
  • Il y a une mauvaise circulation de l’air

Il circule par les airs, et s’agrippe sur les feuilles mouillées.

Malheureusement, ces conditions sont très faciles à réunir ! 

Il suffit :

  1. qu’il pleuve durant l’été : les températures seront élevées, et l’humidité aussi. Toutes les feuilles seront humides.
  2. Suivre les conseils d’espacement entre les plants de tomate qu’on lit généralement sur internet et dans les livres de jardinage : 50cm. Avec le feuillage, la circulation de l’air sera mauvaise, et la transmission du Mildiou sera simplifiée. 

Combinez ces 4 approches pour arrêter le Mildiou

Il y a 4 manières d’arrêter le Mildiou :

  1. Sélectionner des variétés de tomates qui sont connu pour mieux résister au Mildiou
  2. Mettre en place toutes les actions préventives afin qu’il n’apparaisse pas. On va limiter les conditions favorables à son apparition. 
  3. Mettre en place des solutions antifongique
  4. Quand le Mildiou est présent malgré tout : mettre en place pour ralentir son expansion afin de pouvoir récolter 

Toutes les actions que nous allons voir ont déjà fonctionné, dans un environnement ou dans un autre. 

Il y a 3 raisons principales à cela :

  • Une partie des conseils que vous allez voir ont pour objectif de fortement limiter l’environnement favorable au développement du Mildiou
  • Une autre partie des conseils se base sur les propriétés antifongiques qu’ont naturellement certaines plantes (mais pas que)
  • La troisième raison est que quand le Mildiou est là, on ne baisse pas les bras ! Souvent, les gens pensent qu’il faut arrêter le Mildiou en l’exterminant. Alors que le véritable objectif : c’est de récolter, MALGRÉ le Mildiou

1/ La variété a un impact sur la propagation du Mildiou

Aucune variété n’est insensible au Mildiou.

Néanmoins, les observations montrent que certaines lui résistent mieux que d’autres.

Les variétés qui lui résiste d’avantage

Les variétés hybrides F1 (pour simplifier grossièrement, des croisements de plusieurs variétés) sont celles qui résistent le mieux au Mildiou.

Les principales sont :

  • Fandango F1
  • Fantasio F1
  • Maestria F1
  • Defiant F1
  • F1 Philovita 
  • OSU blue
  • Previa F1
  • Crimson Crush F1
  • Iron Lady’F1 bio
  • Pyros F1

Quand on parcourt le net, il en ressort aussi que la tomate Rose de Berne et la tomate cerise Matt’s Wild Cherry sont 2 variétés de tomates anciennes qui ont une bonne résistance au Mildiou.

Les variétés qui lui résistent moins

A contrario, des observations ont montrées que ces variétés étaient trop peu résistantes face au Mildiou pour lui survivre assez longtemps pour obtenir une récolte satisfaisante :

  • Cornue des Andes
  • Brandywine
  • Noire de Crimée
  • Cuor di bue
  • tomate ananas
  • Evergreen

Le mieux : faites vos propres tests

Mais au delà de ces observations faites par d’autres personnes, l’idéal est de tester vous même plusieurs variétés et analyser :

  • celles sur lesquelles le Mildiou s’installent pas ou tardivement
  • celles où le Mildiou se propage plus doucement

vous pourrez ainsi rapidement observer ce qui résiste le mieux, dans votre cas. Et ne le faites pas juste une année, mais sur plusieurs, afin d’itérer vos observations et valider / invalider vos hypothèses.

Alliez des variétés de précocités différentes afin d’augmenter vos chances de récolter

Échelonner les cultures est une excellente pratique afin de récolter des tomates sur une plus longue période. En plus, c’est une bonne idée pour limiter les dégâts du Mildiou !

  1. Sélectionnez 1 à 3 variétés pour chaque niveaux de précocité différents (hâtives à tardive)
  2. Décalez la mise en terre selon la date de récolte souhaité

Au lieu de tout planter d’un coup, n’hésitez pas à décaler la mise en terre d’une semaine pour chaque variété (à vous d’adapter le délai, c’est une idée, pas un dogme). Ainsi, si les premières sont touchées, vous augmentez vos chances de récolter avec la seconde vague de culture, ou la troisième, etc … !

Mais, comme dit plus haut, la variété peut être un frein au Mildiou, mais en aucun cas une garantie à sa non-apparition.

Passons maintenant aux solutions préventives que vous pouvez mettre en place afin, une fois de plus, augmenter vos chances de récolter vos tomates.

2/ Les 11 Solutions Préventives à mettre en place pour limiter les chances que le Mildiou apparaisse

Voici les 11 solutions préventives :

  1. Sélectionner les meilleurs plants : Si vous réalisez vous-même vos semis, semez-en plus que ce qu’il en faut. Au moment de planter, vous ne sélectionnerez que les plants les plus robustes. 
  2. Plantez vos tomates dans un lieu ensoleillé, et légèrement venteux : Le champignon arrive par l’air, et s’il y a du vent, il aura plus de mal à se fixer, et l’eau de pluie séchera plus vite ce qui permet de pouvoir éviter l’eau qui stagne et donc de créer un milieu propice au mildiou. (Attention car si trop de vent, l’éthylène s’en va et les tomates ne rougissent pas)
  3. Avoir une bonne terre : ce que je veux dire, c’est de donner à la plante tous les nutriments dont elle a besoin pour être forte et résistante. Donc, faites une analyse de votre terrain et supprimez tous les freins au bon développement de la tomate.
  4. Concernant la taille des gourmands : Choisissez une journée ensoleillée pour tailler vos gourmands. La taille fragilise le plant, et le soleil va aider à la cicatrisation. Aussi, ce n’est pas le moment où le mildiou pourra vraiment attaquer car il est plutôt présent après pluie et forte humidité. De plus, pensez à désinfecter votre sécateur / outil de taille.
  5. Tailler les tiges basses : Le sol est vecteur de maladie (champignon & co), et est souvent plus humide. Coupez toutes les branches qui sont proches du sol afin d’éviter de simplifier la vie au Mildiou et autres maladies cryptogamiques.
  6. Arroser de la bonne façon : il faut absolument éviter d’arroser les feuilles. Souvenez-vous, les feuilles mouillées sont le nid douillet parfait pour le développement du Mildiou. Préférez arroser au pied des tomates. privilégiez un système de goutte à goutte si vous le pouvez.
  7. Mettez en place une rotation de culture : Comme dit plus haut, le Mildiou peut hiberner tout l’hiver et réapparaître dès le printemps prochain. Pour éviter cela, ne plantez pas 2 fois la même année vos tomates sur la même planche de culture.
  8. Désinfectez vos tuteurs : Les tuteurs peuvent être porteurs du Mildiou. Prenez soin de les désinfecter à chaque début / fin de saison. Pour se faire, vous pouvez utiliser du vinagire blanc, de la Javel, les passer quelques seconde au calumeau.
  9. Greffer vos tomates : J’ai écrit un article complet sur les tomates greffées. Je vous invite à le lire. mais pour résumer grossièrement, le greffage augmente la résistance des tomates.
  10. Espacement de 75cm à 1m entre les plants : Même si ça peut vous paraître beaucoup, comprenez qu’un tel espacement permet à l’air de mieux circuler. Donc, les feuilles sécheront plus vite, et vous limiterez les risques d’apparition du Mildiou.
  11. Installez une serre / protection pour vos tomates : Si vous pouvez protéger vos tomates de la pluie, vous allez drastiquement limiter l’apparition du Mildiou.

Bien, maintenant que vous savez quoi faire en préventif, passons à de nouvelles solutions. Elles sont aussi préventives, mais je classe les idées que je vais vous lister dans une catégorie :  les solutions préventives et curatives antifongiques.

L’objectif, c’est de traiter vos plantes avec des décoctions plus ou moins naturelles (selon votre choix) qui vont traiter les infections du Mildiou, et autres champignons.

3/ 11 Solutions Antifongiques pour arrêter le Mildiou (plus ou moins naturelle)

Vous allez démarrer ces décoctions / purins / infusions même avant que le Mildiou soit visible. Car à la base, c’est un champignon microscopique. Donc il est là avant que vous ne le voyez. Alors on va lui rendre plus difficile la tâche de se développer.

Cette liste n’est pas exhaustive. Ce sont les idées que vous trouverez le plus régulièrement. Leur point commun, c’est d’avoir des propriétés antifongiques.

Solutions se basant sur des antifongiques naturel

  • Infusion de sauge
  • Romarin à Cinéole : Souvent sous forme d’huile. Pensez à ajouter du savon afin que le mélange s’opère.
  • Bicarbonate alimentaire : Attention à ne pas surdoser, car il peut être phytotoxique. Il peut entraîner des carences en magnésium & calcium, et peut rendre plus difficile l’absorption du fer par les plantes. 
  • Décoction d’ail : 2 fois par semaine. Si le Mildiou est visiblement présent, pulvérisez cette décoction tous les jours pendant 1 semaine.
  • Décoction de Prêle : 1 fois par semaine
  • Décoction de Consoude : 1 fois par semaine
  • Purin d’ortie : 1 à 2 fois par semaine

Solutions Antifongiques moins naturelles (à base de cuivre)

Le cuivre à de nombreuses propriétés intéressantes, malgré qu’il soit nocif et polluant :

  • antifongique 
  • bactériostatique 

Nous allons voir différents dérivés du cuivre pour arrêter le Mildiou :

    • Bouillie Bordelaise : Comme dit plus haut, la bouillie bordelaise est polluante, et tue la vie du sol. Néanmoins, si vous avez tout essayé et que vous vous voulez faire “le  sauvetage de la dernière chance” : Coupez toutes les parties infestées par le Mildiou, et pulvérisez la bouillie bordelaise sur toutes les plaies créées par la taille. Ainsi, vous utiliserez beaucoup moins de Bouillie Bordelaise, mais vous pouvez espérer stopper le Mildiou de cette façon.
  • oxychlorure de cuivre
    • La technique du fil de cuivre : Prendre un fil de cuivre et le brûler quelques secondes afin de supprimer la fine couche de protection placée sur le fil. Ensuite, transpercer la tige principale avec le fil de cuivre. Le fil est censé libérer petit à petit le cuivre qui va protéger la plante.
  • Oxyde de cuivre

Comment avoir des récoltes, malgré le mildiou ? Le Plan d’ACTION

Alors, c’est très bien toutes ces solutions plus ou moins préventives, mais au moment où vous lisez cet article, le Mildiou est déjà là !

Voyons quoi faire dans ce cas.

Que faire des plants contaminés par le Mildiou ? (entièrement grillés)

Si vos plants sont totalement brûlés par le Mildiou, et qu’il n’y a aucune récolte possible.

Il est important de les mettre le plus à l’écart possible, les jeter ou les brûler. Sinon, ils risquent de tout contaminer !

Que faire des plants attaqués par le Mildiou ? (début d’attaque)

la première étape, c’est de limiter l’expansion du Mildiou :

  1. Coupez toutes les parties attaqué, avec un outil désinfecté
  2. Passez la bouillie bordelaise (ou autre décoction / purin à effet antifongique) sur toutes les plaies créé par la taille

Maintenant, on va maximiser nos chances de récolter.

Comment maximiser mes chances de récolter des tomates, malgré le Mildiou ?

Maintenant que vous avez coupé toutes les parties attaquées, vous allez faire en sorte que toute l’énergie de la plante aille dans le développement de ses fruits.

Pour se faire, vous allez couper tous les gourmands et les tiges sans fruits. Je sais que c’est agressif, mais c’est un sauvetage de dernière minute. L’objectif c’est que toute l’énergie de la plante se focalise sur une seule chose : la maturation de ses fruits.

Comprenez la logique : vous êtes en fin de culture, et vous souhaitez 1/ ralentir fortement le Mildiou et 2/ “Obliger” la plante à faire mûrir ses fruits.

Par contre, si vous êtes en début de culture, peut-être que vous allez décider de tout simplement … acheter de nouveaux plants de tomates ? C’est une solution à envisager.

Avec tout ça … PLUS JAMAIS de Mildiou ?

Ah ! Qu’est-ce que j’aimerais terminer cet article en vous affirmant ça !

Néanmoins, maintenant que vous avez lu ces solutions, vous n’avez plus à vous inquiéter du Mildiou.

Vous avez une boite à outil à utiliser contre le Mildiou. Chaque point évoqué est une arme à tester contre cet ennemi … et vous avez maintenant 26 éléments pour lui faire face !

Le plus important, c’est que vous allez fortement diminuer vos chances que le Mildiou apparaisse en mettant en place les éléments préventifs que nous avons vu.

En mélangeant plusieurs variétés, vous allez aussi augmenter les probabilités de pouvoir récolter car vous allez voir que certaines variétés, dans votre situation, sont plus résistantes que d’autres.

Et pour finir, vous avez un plan d’action pour arrêter le Mildiou, ou du moins, le ralentir assez pour pouvoir récolter. Sur ce point, plus vous serez rapide dans la contre-attaque, plus vous avez de chances de limiter les dégâts du Mildiou.

J’ai créé un résumé de cet article sous forme de Checklist. Vous y retrouverez en un coup d’œil les 26 actions à mener pour combattre le Mildiou. Téléchargez-le tout de suite en remplissant le formulaire ci-dessous.


0 Partages

Post Comment