Enlever les gourmands des tomates : un débat stérile, car …

Enlever les gourmands des tomates : un débat stérile, car …

Sur le podium des débats stériles, je vous présente la taille des gourmands de tomates !

Certains jardiniers, motivés par leur égo, tentent d’imposer aux autres leur vision.

Oubliant vite les arguments logiques, ils classent (trop) rapidement les gens qui ont un avis différent dans une catégorie rabaissante :

  1. Vous faites partie de ceux qui veulent enlever les gourmands ? “Vous vous accrochez au passé, alors que de nouvelles méthodes apparaissent !”
  2. Vous faites partie de ceux qui laissent vivre la tomate, sans la tailler ? “Vous êtes une GIROUETTE qui suit la mode sans réfléchir !”

Et au milieu de ces débats stériles, votre doute s’installe confortablement

Vous avez peur de prendre la mauvaise décision

Vous venez de commencer à cultiver vos tomates.

Vous ne savez pas quelle est la bonne façon de faire et … Vous tombez sur ce type de débat.

Vous tombez aussi sur des sites qui vous conseillent de tailler, et sur des chaînes Youtube qui vous disent que c’est totalement inutile !

Les jardiniers expérimentés se contredisent tous !

À cause de leur égo, ces experts vous paralysent !

Vous êtes totalement perdu et du coup, vous avez vraiment peur de mal faire.

Pire, que vous décidiez d’enlever les gourmands ou non, vous allez avoir l’impression que c’est de votre faute s’il y a un problème.

Est-ce que vous vous reconnaissez dans ce que je viens d’écrire ?

Si c’est le cas, il est important d’ignorer totalement les paroles saintes des gourous !

 

Soyez au-dessus des dogmes, pensez à VOUS !

Comme on va le voir juste après, il n’y a pas une solution au-dessus de l’autre, tout simplement parce qu’on n’a pas les mêmes attentes ni le même contexte !

Ne pensez pas à travers le prisme d’un dogme, ou de ce que pourrait penser un voisin.

La seule chose réellement importante, c’est de …

Trouver le juste équilibre entre Utopie et Efficacité

Vous êtes peut être attiré par une méthode ou par une autre.

C’est important de savoir ce qui nous plait, car c’est ce qui nous motive à agir.

Mais il y a un élément bien plus important que nos idéaux : le contexte.

Prenons l’exemple de la non-taille des tomates.

L’idée est plaisante, car elle suit la tendance du moment : le non-agir au potager.

Mais est-ce que dans votre situation, ça ne faciliterait pas le développement du Mildiou ?

Si vous êtes en Bretagne, le climat n’est pas le contexte idéal pour laisser les gourmands. L’humidité constante, couplée à un plant peu aéré (car non taillé), peut être un grand risque.

Conclusion : devons-nous oublier le non-agir ?

Pas forcément !

Si vous êtes dans le Sud, disons Marseille, avec son climat chaud et son Mistral capable d’épiler un hérisson en une rafale, on change de contexte.

Plus de chaleur & de sécheresse, moins d’humidité.

C’est peut-être un climat idéal pour laisser les gourmands !

Est-ce que je suis en train d’un peu trop simplifier la réalité ?

Bien entendu !

Mais je pense que vous avez compris l’idée.

Demandez-vous :

  • Quel est votre contexte ?
  • Quel climat ?
  • Quelle humidité ?
  • Quels sont les avantages et les inconvénients de votre zone de culture ?

Ainsi, vous pourrez répondre vous-même à la question :

“Dans mon contexte, quelle est la meilleure solution afin d’assurer une récolte cette année ?”

Prenez du recul sur ce débat stérile, et analysez

La meilleure façon de prendre une bonne décision, c’est de voir les avantages et les inconvénients de la taille, et la-non taille.

Il n’y a pas de bonne ou mauvaise réponse. C’est à vous de choisir la solution que vous préférez (et qui est adaptée à votre contexte), en étant conscient des conséquences positives et négatives de cette solution.

De plus, il y a 7 cas particuliers, que je vais détailler :

  1. Ce qu’il faut tailler, peu importe votre choix final (au risque de ne pas tenir la saison !)
  2. Faut-il enlever les gourmands sur les tomates greffées ?
  3. Faut-il enlever les gourmands sur les tomates cerises ?
  4. Faut-il tailler les gourmands de tomate en permaculture ?
  5. Dans le sud, faites ce qu’il vous plaît !
  6. Dans les régions humides, privilégiez la taille !
  7. Ces types de tomates qu’il est INUTILE de tailler !

1/ Faut-il enlever les gourmands des tomates (égourmandage) ? Choisissez VOTRE solution

Enlever les Gourmands de tomateGarder les Gourmands de tomate
AvantagesInconvénientsAvantagesInconvénients
les tomates sont des buissons, en les taillant, on circule mieux dans les alléestailler les gourmands ça prends du tempsplus de tomatestomate de plus petit calibre
on a des fruits plus grosça augmente les risques de maladie  – le plant va utiliser de l’énergie pour se soignerC’est plus à la mode …il faut tout attacher / tuteurer, c’est plus long pour cette tâche
plus facile à organiser, on le tuteur plus facilementplus fragile, durera moins longtempsLe gourmand est une réserve d’eau.

ce qui veut dire que la plante va pouvoir tenir plus longtemps, donc plus de chances de récolter dans le temps.

Le réservoir va servir en saison sèche de réservoir d’eau à la plante

plus dur pour la récolte, si c’est bcp touffu, on voit pas  tout
on gagne de la place, on favorise la pousse en hauteur et non en largeurMoins de temps de travail
Permet d’aérer le plant -> ce qui permet de limiter le Mildioumoins de risques de maladie
permet de faire de nouveaux plants gratuits (boutre) et étaler les récoltes

Comme vous le constatez, chaque choix à ses propres avantages et inconvénients.

Au-delà de cette vision d’ensemble, il y a 7 cas particuliers qui peuvent vous aider à prendre la bonne décision.

2/ 7 Cas particuliers sur la taille des gourmands des tomates

1/ Dans TOUS LES CAS, il y a des tiges  importantes à enlever

Peu importe la méthode que vous choisissez, il est important de tailler les tiges proches du sol. Une fois que le plant de tomate atteint les 1 m, n’hésitez pas à couper les branches en dessous de 50cm. Ainsi vous diminuez les risques de maladie.

2/ Faut-il enlever les gourmands sur les tomates greffées ?

Certains conseillent de ne pas les tailler, sans explication.

Quand j’y réfléchis, je vois 2 explications qui pourraient inciter certaines personnes à déconseiller d’enlever les gourmands :

  • les plants greffés peuvent supporter plus de tomates, car ils sont censés être plus robuste
  • ils sont plus résistants aux maladies, donc ils peuvent être plus humides

Mais vous pouvez le tailler si vous le souhaitez !

3/ Faut-il enlever les gourmands sur les tomates cerises ?

C’est inutile, car les tomates sont petites, elles n’ont aucun mal à arriver à maturité.

Mais, il faut savoir que la majorité des tomates cerises sont très envahissantes. Au-delà de devenir gênantes, elles deviennent aussi beaucoup plus difficiles à tuteurer.

Donc, si elles deviennent trop gênantes, vous pouvez les tailler.

4/ Faut-il tailler les gourmands de tomate en permaculture ?

Généralement, on va lire qu’il ne vaut mieux pas tailler … mais on rentre dans un dogme …

Comme toujours, il faut aussi voir les inconvénients :

  • il faut prendre en compte la météo d’où vous êtes situé
  • il va falloir amender davantage, car la plante a besoin de plus de nutriments
  • vous pouvez augmenter les risques de maladie

Souvenez-vous du principe de zonage. Le potager fait partie de la Zone 1, à fort entretien. À aucun moment dans Permaculture 1 ou 2 il n’est dit de ne pas enlever les gourmands de ses tomates !

Il est mis en avant que plus on s’éloigne de son logement, plus les plants et arbres doivent être autonomes. Mais la Zone 1 est une zone de culture intensive.

5/ Ces tomates qu’on n’a pas besoin de tailler !

Il existe des variétés qui demandent moins d’entretien :

  • pas besoin de les tailler
  • pas besoin de les tuteurer

Bref, ce sont les variétés idéales, n’est-ce pas ?

Ce sont des plants de tomate à port déterminé. Buissonnants, mais compacts, ils grandissent de manière déterminée, c’est-à-dire que leur croissance végétale s’arrête au bout d’un moment.

Parmi les variétés de tomates à port déterminé, vous trouverez :

  • Tomate Banana legs
  • Tomate Gold nugget
  • Tomate Green sausage
  • Tomate Siberian
  • Tomate Voyage

D’ailleurs, ces variétés sont très bien adaptées pour les climats nordiques, car elles sont hâtives.

6/ Dans le Sud, faites ce qu’il vous plaît !

Comme dit dans l’exemple plus haut, dans le Sud, il y a moins de problèmes à tailler, car le temps est sec et chaud. Il y a donc aussi aucun problème à ne pas enlever les gourmands, car le vente séchera les plants sans problèmes.

7/ Dans les régions humides, privilégiez la taille !

Vous pouvez essayer de ne pas enlever les gourmands si ça vous intéresse.

Mais attention, car il y a un plus haut risque de maladie. Le mildiou s’installe et se développe parfaitement là où il y a de l’humidité. Si votre plant est souvent humide et mal aéré, vous augmentez vos chances de maladie.

3/ Enlever les gourmands des tomates : Passons au concret

1/ Quand commencer à enlever les gourmands des tomates ?

Le plus tôt possible : on peut pincer les petits gourmands et ils se lèvent très facilement. En plus, la plaie est très petite, donc on diminue les risques de maladie. On appelle ça l’ébourgeonnage.

Sinon, vous pouvez le faire n’importe quand durant la saison, mais plus on coupe tard, plus la tige sera large, et la plaie laissée aussi, donc plus de risques de maladies.

Taillez par période ensoleillée, et quand la météo annonce 3 jours d’affilée de soleil, c’est le temps pour cicatriser.

2/ Comment reconnaître les gourmands des tomates ?

  1. repérer la tige principale
  2. voir les feuilles tiges principales
  3. le gourmand pousse à l’aisselle, entre la tige principale et la tige

En attendant de créer mes propres vidéos, je vous ai trouvé une vidéo Youtube qui l’explique très bien, je vous mets le lien un peu plus bas.

3/ Comment enlever les gourmands des tomates ?

Méthode 1 – ébourgeonnage / pinçage : quand les gourmands sont petits, les pincer fortement va suffire à les lever

Méthode 2 – si le gourmand est plus gros :

Solution 1 : couper avec sécateur désinfecté
Solution 2 : plier le gourmand à droite et à gauche, afin de le casser le plus proche possible de son apparition, ça permet de faciliter la cicatrisation.

4/ Que faire des gourmands de tomates enlevés ?

Vous pouvez les utiliser de plusieurs façons.

Par exemple :

  • Compost : ça servira à nourrir votre compost, qui nourrira votre sol plus tard
  • Compost de surface : le compostage de surface est de plus en plus conseillé. Il n’y a presque aucune perte de nutriment, car la décomposition se fait là où la culture se passe
  • Bouture : Si ce n’est pas trop tard, et que la tige est assez grande, vous pouvez en faire des boutures et ainsi multiplier vos plants. J’ai écrit un article sur le bouturage.

5/ 2 vidéos qui expliquent comment enlever les gourmands des tomates

J’ai trouvé ces 2 vidéos qui vous expliqueront clairement comment faire.

Vidéo 1 – explication de la taille des gourmands

Vidéo 2 – Méthode sans sécateur

je vous ai mis au moment où il explique sa façon de faire, ça dure 1 min environ

La décision devrait être plus facile à prendre

Vous devriez maintenant être plus sûr.e de vous.

Vous êtes sortie des dogmes, afin d’avoir une vision globale. Chaque méthode est un outil à utiliser selon vos besoins.

Vous savez maintenant quel outil utiliser pour avoir une belle récolte de tomates cette année !

J’ai créé un résumé des solutions présentées dans cet article. Téléchargez-le en renseignant votre email ci-dessous.

Post Comment