Quand faut-il traiter les tomates avec la bouillie bordelaise ?

0 Partages

La bouillie bordelaise est la meilleure solution pour lutter contre le mildiou, une maladie cryptogamique qui détruit votre culture de tomate au potager (même si certains lui préfèrent le purin d’ortie ou le lait, car plus naturels).

Auparavant démunis face aux champignons comme le mildiou, ce n’est plus le cas aujourd’hui.

Ce simple mélange d’eau, de sulfate de cuivre et de chaux sauve des récoltes depuis des décennies.

Ce mélange de cuivre et de chaux est même autorisé en agriculture biologique.

Pourtant, l’utilisation excessive de la bouillie bordelaise engendre une pollution qu’on ne peut plus ignorer.

Longtemps considéré comme un antifongique puissant, le danger du sulfate de cuivre sur le sol de votre potager et de votre santé sont maintenant connus.

 

Traiter les tomates avec la bouillie bordelaise : Ce qui est fait en agriculture biologique

On démarre le traitement des tomates avec la bouillie bordelaise à partir du printemps (avril / mai).

On asperge cette mixture à base de cuivre, de couleur bleutée, sur tout les plants de tomate. Surtout les feuilles.

Toutes les 2 semaines, on réitère ce traitement sur l’ensemble des plants de tomates du potager.

Puis, on arrête 30 jours avant la récolte des tomates, afin d’éviter les risques d’empoisonnement.

Si la bouillie bordelaise est un traitement efficace pour détruire le mildiou, sachez qu’elle anéantit aussi la vie du sol de votre jardin.

Utiliser la bouillie bordelaise au même rythme que décrit plus haut, c’est aller contre la nature qui vous aide, notamment les vers de terre de votre jardin qui craignent ce mélange.

 

Utilisez la Bouillie bordelaise autrement, sans détruire votre potager

Il y a une utilisation alternative de la bouillie bordelaise. Il faut la coupler à des solutions antifongiques naturelles. C’est beaucoup moins polluant pour votre potager et vos tomates.

Cette méthode, je la décris dans mon article consacré au mildiou. Au lieu de l’utiliser en préventif, on va l’utiliser en curatif :

  1. attendez que le mildiou se déclare
  2. couper toutes les parties infestées
  3. aspergez tous les plaies causées par la taille des parties endommagés, avec la bouillie bordelaise

 

Ainsi, vous limitez les chances que le mildiou reviennent.

Vous diminuez drastiquement la quantité de bouillie bordelaise dans les sols de votre jardin.

Au lieu d’utiliser la bouillie bordelaise en préventif, vous lui préférez des solutions antifongiques naturelles, comme des décoctions d’ail ou de consoude. Le bicarbonate alimentaire donne, lui aussi, de bons résultats, sans détruire la vie du sol.

Vous aspergez ces décoctions sur les feuilles de vos tomates, afin de limiter l’apparition du mildiou.

Et, vous ne sortez l’artillerie lourde qu’en cas d’attaque.

 

0 Partages

Post Comment