Quand arracher les plants de tomates ?

Vous vous demandez quand arracher vos plants de tomates. 

L’automne arrive, et petit à petit, les températures et la lumière naturelle diminuent.

Les tomates n’auront plus un nombre d’heure suffisant pour mûrir aussi rapidement que durant l’été.

C’est l’annonce progressive de la fin des cultures.

Il est temps de nettoyer votre jardin, et d’arracher les plantes de votre potager.

Dans cet article, je vais vous expliquer quand couper vos plants de tomates. Je vais vous expliquer pourquoi il est inutile de se fatiguer à les arracher.

 

Pourquoi il est inutile d’arracher vos plants de tomate

Avant que vous ne commenciez à lire la suite de l’article, je préfère vous l’annoncer de suite : il n’y a pas de dates exactes pour couper ses plants de tomates. Ça dépend de plusieurs éléments liés à la météo de votre secteur.

Je vous explique juste après.

Mais commençons par décrire pourquoi il est inutile d’arracher vos plants de tomate.

Quand vous cultivez dans votre potager, vous faites généralement un apport de matière organique (fumier, tonte, BRF, feuilles mortes, etc…). L’objectif, c’est de nourrir votre sol.

Un sol nourri permettra d’avoir un sol en vie. Et, ce sera bénéfique pour votre culture de tomate, qui est assez gourmande. D’ailleurs, j’ai écrit cet article pour mieux définir quel est le sol idéal pour la culture de la tomate.

Un résidu de culture, c’est un apport de matière organique.

Alors, pourquoi le lever ?

Vous pourriez me rétorquer que sur une année, la tige principale de la tomate ne va pas totalement se décomposer, et que ça peut être gênant quand vous allez repiquez vos tomates, ou autre.

Ok.

Et pour les racines ?

Vous pourriez très bien couper vos plants de tomates à ras du sol et laisser les racines. Elles se décomposeront, serviront de nourriture pour la vie du sol, et ne vous gêneront pas.

Vous pourrez ensuite procéder de plusieurs façons pour laisser les résidus de cultures de tomates en place, sans que ça vous gêne :

  • avec un sécateur, vous pouvez la couper en plus petit morceau. Elle ne sera peut être pas totalement décomposé, mais ça enlève le côté gênant
  • vous pouvez passer la tondeuse ou le rotofil afin de déchiqueter tous les résidus de cultures. Ainsi, ils seront plus rapidement digérés.

 

Maintenant que nous avons clarifié l’intérêt de ne pas arracher ses plants de tomates, voyons pourquoi il n’y a pas de dates précises pour les couper.

Il y a plusieurs critères qui rentrent en compte dans votre choix de stopper votre culture en coupant tous vos pieds de tomates.

 

Reste-t-il des tomates qui sont en train de rougir ? 

Si c’est le cas, ça vaut le coup de laisser le plant de tomate continuer de vivre. Vous augmentez vos chances que les tomates mûrissent sur le pied. Elles auront meilleur goût.

Y a-t-il des gelées prévues dans votre secteur ?

Il y a deux types de gelées :

  •  la gelée de passage : un jour, il va geler, mais pas le lendemain. Dans ce cas, tant que la tige principale n’est pas gelée, le pied de tomate pourra repartir. Vous pouvez protéger votre pied pour passer ces mauvais jours, j’en parle juste après
  • la gelée va s’installer pendant plusieurs jours d’affilés : dans ce cas, il y a très peu de chances que vos tomates survivent. Il est temps de les couper, couper les pieds, et faire mûrir les tomates en intérieur

 

Des idées pour protéger vos tomates des gelées de passage

Vous avez regardé la météo, et ils annoncent qu’il va bientôt avoir un jour de gel ?

 

Voici quelques idées qui vous permettront de protéger vos plants de tomates :

  • Couverture flottante
  • un drap, que vous mettez le soir et levez le lendemain matin
  • gaine de croissance pour tomate : ce n’est pas pratique, mais ça peut aider à protéger du gel

 

Cet article est maintenant terminé. S’il vous a plu, j’en ai écrit un sur les boutures de tomates, qui pourra sûrement vous intéresser pour la saison prochaine.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *