Rendre une terre argileuse plus souple, drainante et (ultra) fertile

Rendre une terre argileuse plus souple, drainante et (ultra) fertile

Dans cet article, vous allez comprendre comment transformer une terre argileuse, compactée et hydromorphe en un sol très fertile.

 

D’ailleurs, vous allez être étonné d’apprendre que votre sol argileux peut devenir un des sols les plus fertiles qui existe. Et ce, grâce à la quantité d’argile élevée qu’il contient.

Mais pour l’instant, vous ne me croyez sûrement pas.

Et c’est bien normal. Votre sol, c’est du béton. 

Vous avez l’impression qu’il cumule les problèmes et réduit toujours plus les belles récoltes que vous espérez.

Votre sol semble imperméable. 

Quand il pleut, l’eau stagne dans votre potager. Elle semble avoir du mal à s’infiltrer. 

Ça ne rend pas service à vos légumes :

  • soit ils meurent asphyxiés. 
  • soit l’eau ruisselle sans s’infiltrer correctement au pied de vos légumes. Et ils vont manquer d’eau.

Il est impossible d’enfoncer le moindre outil dans votre terre quand il fait sec.

C’est une horreur pour ameublir la terre. 

Et même quand vous parvenez à casser la croûte, votre travail est loin d’être terminé. L’épaisse croûte que créait la terre argileuse s’est transformée en grosses mottes. 

Maintenant, il va falloir … casser ces mottes dures en mottes les plus petites possibles. 

Vous n’avez malheureusement pas de terre souple et meuble. C’est tout un tas de petites mottes d’argiles bien dures qui vous servent de sol de culture.

Pour creuser des sillons, c’est tout aussi difficile. 

Les petites graines, comme les carottes, vont avoir beaucoup de mal à germer, puis se développer.

 

Au-delà de ces problèmes visibles, viennent se greffer des problèmes bien plus gravse

 

Votre sol devient inhabitable.

Dans un sol fertile, l’eau, l’air (et les gaz) circulent à travers un réseau de minuscules galeries interconnectées. Les macrospores sont idéales pour la circulation de l’air. Les microspores sont parfaites pour l’infiltration de l’eau. 

La vie du sol participe à créer ce réseau qui est utile à vos plantes. Les racines peuvent s’infiltrer via ces pores. Elles peuvent utiliser l’eau stockée dans les microspores.

Mais quand votre sol est trop dur et compacté, la vie du sol fuit.

Par exemple, voici l’effet sur les vers de terre lorsque le sol est compacté : 

 

Leur présence est drastiquement diminuée. Et, on peut imaginer que c’est le cas avec de nombreuses autres espèces du sol.

Donc, avec un sol argileux et compacté, on nuit à la vie du sol, qui aide pourtant si bien nos plantes potagères.

 

Alors, la solution ne serait-elle pas de tout simplement retourner la terre ? 

 

On pourrait retourner la terre sur les 50 premiers centimètres, on écrase toutes les mottes pour les transformer en terre fine et meuble, et le tour est joué !

Effectivement, on enlève le problème de compactage en réalisant cette action.

Ou du moins … pour une période très courte.

Le problème, c’est qu’on ne résout que le problème, mais pas la source. 

Donc, notre terre va forcément se compacter à nouveau, et l’on devra, encore et encore, décompacter.

Et, au fil de ces décompactages, on va détruire le réseau de micro et macro pores que la vie du sol tentait tant bien que mal à construire.

Ce qu’il vous faut, ce n’est pas une solution court-termiste.

Au contraire, c’est d’avoir une vision globale qui permet de transformer une terre argileuse en terre souple et fertile.

 

Car en réalité, si votre terre argileuse est trop compactée, ce n’est pas à cause de l’argile

 

Le vrai problème, c’est que votre sol manque cruellement de matière organique.

Car plus un sol est argileux, plus l’apport en matière organique doit être conséquent.

Et pour bien comprendre, je vais découper les explications en 2 parties :

  • Pourquoi il faut toujours apporter de la Matière organique à votre sol potager
  • Comment transformer votre sol argileux en aimant à nutriments, grâce à la matière organique décomposée

À la fin de ces explications, vous comprendrez pourquoi la terre argileuse peut être une aubaine si elle est bien utilisée.

Vous aurez aussi la solution pour supprimer la compaction du sol.

 

1/ Pourquoi il faut toujours apporter de la Matière organique à votre sol potager

 

La matière organique (déchets de cuisine, compost de déchets verts, BRF, feuilles mortes, etc …) se décompose plus ou moins rapidement. 

Une fois décomposée, elle forme une couche au-dessus de votre sol. Elle est généralement de couleur beaucoup plus foncée (brune à noire).

C’est ce qu’on appelle l’humus. 

L’humus est naturellement souple et aéré. Il a de nombreux bénéfices.

Il absorbe et retient l’eau. Il est comme une éponge qui va s’imprégner du surplus d’eau. Ainsi, pas de flaque d’eau sur le terrain.

Vu qu’il retient bien l’humidité, il est une très bonne protection contre la croûte qui se forme malheureusement sur les terrains argileux. Il est comme un paillage naturel, qui protège votre sol … mais pas que.

Cet humus sert aussi de couvert et/ou de logis à la faune du sol.

 

En fait, il permet le développement d’une faune du sol extrêmement variée.

 

 

En augmentant la matière organique que vous apportez, vous allez accélérer la venue de tout ce petit monde.

Il vont se nourrir de la matière organique. Ils vont accélérer sa transformation en humus.

Les vers de terre vont creuser des galeries. Ils pourront se déplacer avec facilité, car l’humus aide à maintenir une certaine humidité.

Ils pourront remonter à la surface, car ils seront protégés par la matière organique. Cette matière organique leur servira aussi de nourriture.

Ils vont commencer à affluer en grand nombre dans votre potager.

 

Et pour venir, ils vont … creuser des galeries

Petit à petit, votre sol va retrouver une certaine porosité. Le réseau de galeries des vers de terre, ainsi que d’autres insectes du sol, va aider l’eau à s’infiltrer dans le sol, sans stagner.

Le sol va se décompacter, l’air et l’eau vont mieux circuler, votre terre argileuse va devenir de plus en plus souple.

Mais ce n’est pas tout.

La matière organique et l’argile peuvent transformer votre sol en terre riche, très riche.

Dans le paragraphe suivant, vous allez comprendre pourquoi, sur tous les sites, et dans toutes les vidéos YouTube, on vous dit que “l’argile est une terre très fertile, qui retient bien les nutriments”.

Et après avoir compris ça, vous allez commencer à percevoir le potentiel de votre terre.

 

2/ Le complexe argilo-humique : ce principe naturel, qui transforme votre sol argileux en aimant à nutriments

 

Avez-vous déjà entendu parler du complexe argilo-humique ?

Pour simplifier, ce complexe est la fusion de l’argile et de l’humus.

Le ver de terre est le principal créateur de ce complexe.

Cette “nouvelle terre” :

  • facilite la pénétration des racines dans le sol
  • permet d’avoir un sol moins compact, plus aéré
  • facilite le stockage de l’eau en période humide
  • permet de fournir l’eau nécessaire aux plantes lors des périodes de sécheresse
  • stocke une grande quantité de nutriment

 

Concernant le stockage de nutriments, voyons pourquoi.

Je vous préviens, je ne vais pas rentrer dans les détails techniques.

Voici une photo qui résume parfaitement le grand avantage de ce complexe argilo-humique :

Le complexe argilo-humique est un “aimant”, qui attire à lui de nombreux nutriments utiles aux plantes, comme :

  • le magnésium (mg2+)
  • le calcium (ca2+)
  • le potassium (K+)

Avant, une grande partie des nutriments étaient lessivés. Ils n’étaient pas retenus dans votre potager. Maintenant, de nombreux nutriments dont vos plantes ont besoin vont pouvoir rester “collé” au complexe argilo-humique.

C’est pour cette raison que l’argile, bien utilisée au potager, peut être une vraie opportunité ! Mélangé à de l’humus, il devient un véritable aimant à nutriments !

Bon, tout ça, c’est bien, mais … Quelle quantité de matière organique devez-vous mettre dans votre potager ?

Et bien … ça dépend. 

En fait, c’est difficile de répondre à cette question, sans faire une étude de sol, ainsi qu’un bilan humique.

Donc, pour répondre à cette question sans faire des analyses très compliquées, je me suis basé sur une analyse de l’évolution de la matière organique dans les sols argileux, ainsi que sur le témoignage d’un maraîcher professionnel, qui travaille sur terrain argileux.

Voyons tout ça dans le paragraphe suivant.

 

Adapter ses apports en matière organique, selon le taux d’argile

Il faut savoir que plus un sol est lourd (un taux d’argile élevé), plus il faudra un apport de matière organique important.

 

Pourquoi ?

 

Car plus il y a d’argile, plus le besoin en humus sera grand afin de créer le complexe argilo-humique.

Complexe qui, je le rappelle, est l’aimant à nutriments dont vos légumes ont besoin. Mais aussi la meilleure façon de rendre votre terre argileuse plus souple.

Sol Conseil, un laboratoire et bureau d’étude au service de l’agriculture a publié ce tableau dans une revue. Il montre le pourcentage idéal d’humus à avoir (et maintenir) selon le niveau d’argile dans son sol.

Le voici :

 

 

Comme vous pouvez le constater, plus le niveau d’argile est élevé, plus les besoins en matières organiques sont grands.

Alors, vous vous demandez sûrement comment déterminer votre taux d’argile. Je vais vous partager un test très simple : le test du boudin.

Mais avant, parlons de ce pourcentage de matière organique.

En réalité, il faut faire une analyse de sol pour déterminer ce taux. Plus précisément, c’est une analyse du niveau de carbone stocké dans votre sol qui permet d’estimer finement le taux de matière organique du sol.

Les analyses sont importantes car elles nous permettent d’agir avec précision.

Mais dans ce cas, il sera peut-être plus judicieux d’investir dans des apports de matière organique, plutôt que dans une analyse de sol.

Car, si votre terre ressemble à ce que j’ai décrit plus haut (une croûte, qui se casse en grosses mottes, qui elles-mêmes se cassent en plus petites mottes), alors il manque de la matière organique.

Et dans ce cas, il n’y a jamais trop de matière organique.

Plus bas, je vous donnerais l’exemple d’un maraîcher qui évolue en terrain argileux.

On va voir combien de kilos de matière organique il met dans son sol.

Ça vous donnera une idée de grandeur.

 

Le test du boudin : comment déterminer le taux d’argile de votre sol

Le test du boudin consiste à humidifier sa terre et essayer d’en faire un boudin, puis un anneau.

Lors de mes recherches, j’ai trouvé beaucoup de conclusions différentes. 

Je me suis finalement basé sur le “Guide pour la description et l’évaluation de la fertilité des sols” destiné aux agriculteurs. C’est un document partagé par la chambre d’agriculture du Tarn, créé par Antoine DELAUNOIS et avec la collaboration de :

  • Yves FERRIE
  • Marcel BOUCHÉ 
  • Carole COLIN
  • Cécile RIONDE

 

(le lien du document se trouve en fin d’article)

 

D’après leur expertise :

  • si vous arrivez à faire un boudin avec votre terre humide, alors votre sol à plus de 17% d’argile
  • si vous arrivez à faire une boucle, alors le taux d’argile est égal ou supérieur à 30%

 

Combien de matière organique apporter à votre sol, par m2 ?

Pour répondre à cette question, je vous propose de vous baser sur la vidéo d’un maraîcher qui a un sol argileux. Il explique comment il a relancé son sol, et nous livre assez de détail pour chiffrer ce que nous pouvons faire dans notre potager.

Ce maraîcher, c’est Guillaume Haelewyn, du Jardin de Deux’Mains.

Dans cette vidéo, il explique que son sol possède plus de 20% d’argile.

Voici la vidéo (elle démarre au moment où il parle de ce sujet)

 

 

Dès son lancement, il a :

  • apporté 40 tonnes de broyat grossier
  • apporté 40 tonnes de fumier
  • intégré sur 15 cm au déchaumeur
  • semé par-dessus un engrais vert (féverole, avoine, pois)

Tout ça sur 1,5 hectare.

Donc, si l’on ramène ça à 1m2 (sans prendre en compte les engrais verts), on se retrouve avec un amendement de 5,33kg. 

Si vous avez un sol avec 20% d’argile ou moins, vous savez ce qu’il vous reste à faire : apporter environ 5kg de matière organique par mètre carré.

Si vous avez plus de 20%, il faudra augmenter cette dose.

Bien entendu, vous n’êtes pas obligé de faire autant d’apports d’un coup. Ici, je me base sur des chiffres idéaux. À vous d’adapter selon votre situation.

 

———-

 

Ça y est, on est arrivé à la fin de cet article.

Vous avez maintenant en main une solution pour rendre votre terre argileuse plus souple.

Et bien plus encore.

Vous avez maintenant en main la solution pour transformer votre terre argileuse en sol très fertile.

 

En appliquant ce principe, votre terre ne sera plus comme avant. À la surface, il y aura une épaisse couverture brune à noire, qui protégera votre sol des intempéries et des fortes chaleurs.

Cet humus servira de couvert et de logis à de nombreuses petites bestioles du sol.

Ces mêmes bêtes vont améliorer la fertilité de votre sol en accélérant la décomposition de la matière organique, pour la transformer en humus.

Puis, ce sera au tour des vers de terre de rendre votre terre fertile. En mangeant la terre argileuse et l’humus, il va créer le complexe argilo-humique. C’est ce complexe qui va créer une terre plus fertile, plus souple.

En plus de ce complexe argilo-humique, c’est tout le réseau de galeries très fines qui vont encore plus aérer votre sol. Ces galeries, creusées par les vers de terre, ainsi que de nombreux habitants du sol, vont aussi participer à rendre votre terre argileuse plus souple.

 

C’est comme ça que vous allez avoir le beurre, et l’argent du beurre :

  • un sol plus souple, dans lequel les racines peuvent se développer et trouver tous les nutriments dont elles ont besoin
  • un sol plus fertile, car vous aurez créé le fameux complexe argilo-humique, qui est un aimant à nutriment
  • Un sol plus drainant et résilient, car le sol, muni de son réseau de galeries créé par la microfaune, permettra un meilleur écoulement de l’eau. Mais il permettra aussi son stockage dans des microspores dans lesquels les racines pourront venir pour “s’abreuver”
  • Un sol plus facile à travailler … même s’il faudra éviter de le travailler en profondeur à partir de maintenant

Tout ça permettra d’avoir des légumes qui se développent dans les meilleures conditions qui soit.

Si cet article vous a plus, téléchargez la fiche qui résume les actions à effectuer pour transformer votre sol argileux, compacté et hydromorphe en sol souple, drainant et ultra fertile.

 

 

Sources intéressantes :

  • https://www.supagro.fr/ress-pepites/sol/res/guide_delaunois.pdf
  • https://agriculture-de-conservation.com/sites/agriculture-de-conservation.com/IMG/pdf/ufa-fertilite-humus.pdf
  • https://www.supagro.fr/ress-pepites/processusecologiques/co/Stabilisation_1.html
  • http://www.agro-transfert-rt.org/wp-content/uploads/2016/03/Les_vers_de_terre.pdf
  • https://www.supagro.fr/ress-pepites/OrganismesduSol/co/4_1d_OSTaille.html

 

Post Comment