Quel sol pour culture tomates ?

La culture de tomates est une culture exigeante.

Si certaines terres sont naturellement faites pour accueillir vos cultures, ce n’est pas toujours le cas. Souvent, votre potager doit être modifié, amélioré, afin que les légumes se développent sans encombre.  Sinon, vous risquez d’avoir des maladies car vos tomates seront plus fragiles. Les tomates avec les feuilles jaunes et / ou taches noires sur les tomates sont souvent les symptômes les plus fréquents.

La nature du sol à une forte incidence sur la culture des tomates, ainsi que des autres légumes. Plus votre sol à un bon équilibre entre argile, sable, limon et matière organique, mieux vos cultures se porteront.

Les minéraux pourront se solubiliser avec succès afin de devenir disponibles pour vos plants. Le sol équilibré sera drainant, sans être une passoire. Les racines seront justement humidifiées.

Au-delà d’un sol parfaitement équilibré, il y a 2 choses que vous pouvez faire pour avoir un sol parfait pour la culture de vos tomates.

 

1/ Un pH optimal

le pH optimal pour les plants de tomate est acide : entre 6,2 et 6,8.

Pour mesurer simplement le pH, il existe des kits que vous trouverez sur internet, ou en jardinerie.

 

2/ un sol amendé

Un sol riche est la clé d’une culture réussie. Vous pouvez :

  • semer un engrais vert, que vous couperez puis enfouissez dans les 5 cm, avant le repiquage des tomate
  • épandre du fumier (cheval, vache, mouton, etc …)
  • utiliser les déchets de votre jardin : feuilles mortes, BRF, tonte de gazon
  • utiliser vos déchets de cuisine
  • utiliser du jus de compost dilué, si vous avez un lombricomposteur (sans exagérer)
  • utiliser votre urine diluée afin d’apporter de l’azote en période de croissance (sans exagérer)
  • Arroser avec des purins d’orties, consoudes, etc … Dans ce cas, vous pouvez directement arroser les pieds de vos tomates, et non pas les feuilles, comme on le ferait pour un traitement antifongique.

Avec ces 2 ingrédients, ainsi qu’avec une exposition au soleil de minimum 6 heures par jour, et une bonne protection contre la pluie, vous aurez une jolie récolte.

Même si la tomate peut être difficile, il existe toujours des solutions. Dans cet article, nous avons vu la base. Mais il existe des plantes compagnes qui peuvent aussi faciliter la culture de la tomate. Mais pas que.

 

Que faire si votre sol n’est pas optimal pour les tomates ?

Si votre sol n’est pas optimal, vous pouvez l’amender, comme nous l’avons vu plus haut. Évidemment, ça prendra du temps pour arriver à une bonne terre, hormis si vous avez les moyens de faire venir beaucoup de matière.

En attendant, vous pouvez cultiver en pot.

La culture de vos tomate en pot à de multiples avantages:

  • vous pouvez mettre vos tomates à l’abris en cas de forte pluie
  • vous pouvez créer un excellent mélange de terre et d’apport organique, dans une si petite surface
  • vous pouvez même trouver des variétés à port déterminé (qui cessent de grandir arriver à une certaine hauteur)

Avec la culture en pot, vous pouvez obtenir des tomates, sans avoir le meilleur des sols.

Attention, je ne dis pas que vous ne pouvez pas cultiver dans un sol plus pauvre. 

Vous pouvez essayer et vous aurez sûrement des résultats intéressants. Néanmoins, si vous voulez avoir une récolte de tomate abondante, il faut contrôler l’ensemble des facteurs qui influent sur les tomates, leur goût et leur quantité.

Vu comme ça, la culture de tomate en pot peut être une alternative court termiste intéressante.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *