Inconvénient du paillage : Les limaces ne sont rien à côté de ça …

Inconvénient du paillage : Les limaces ne sont rien à côté de ça …

0 Partages

Malgré le fait que je paille mon potager et que ça apporte beaucoup à mon sol et mes légumes, il y a quelque chose qui me dérange.

Et si vous paillez vous aussi, vous avez peut être la même sensation désagréable que moi.

Et ce malaise vient de la différence entre la réalité et ce que je lis trop souvent sur le web, à propos du paillage. 

Alors attention : je n’ai rien contre le paillage au potager, au contraire. 

Mais …

Le paillage n’est ni miraculeux, ni parfait !

J’ai peur que si vous débutez, vous allez automatiquement pailler votre sol, sans réfléchir, car c’est ce que tout le monde conseille.

Et je dois avouer que je suis aussi coupable. J’ai écrit un article sur les vertus du paillage, sans parler des inconvénients.

C’est pour rééquilibrer la vision que vous en avez que je vais décrire les 7 inconvénients du paillage.

Les 7 affreux inconvénients du paillage

Comme vous allez le voir dans ces 7 inconvénients, il s’agit souvent d’une mauvaise utilisation, ou de l’utilisation d’une mauvaise matière.

1/ Peu à peu, il va rendre votre sol IMPRATICABLE !

Il y a un certain type de paillage qui peut totalement changer le pH de votre sol et l’acidifier. Le problème, c’est qu’une grande majorité des légumes auront du mal à pousser. 

Pire encore :

  • un sol acide va limiter l’activité biologique du sol, et le rendre beaucoup moins fertile
  • certains nutriments, comme le phosphore par exemple, ne vont pas se solubiliser (= se transformer en nourriture pour les plantes) à cause de l’acidité. Les plantes qui arrivent à pousser auront donc des carences.

Et ce paillage néfaste est à base de … pin

En effet, le pin acidifie les sols, et il faut absolument l’éviter.

2/ Ce paillage va créer de fortes carences à vos légumes (et ralentir leur développement)

Ce paillage très carboné va puiser dans l’azote déjà présent dans le sol pour se décomposer. Tout l’azote nécessaire à sa décomposition va être enlevé aux légumes.

Ce paillage est à base de paille de céréale.

Et ce n’est pas tout. Généralement, ce type de paillage peut encore contenir des grains, ce qui va attirer les rongeurs. Ces rongeurs vont ensuite s’installer dans votre jardin et manger une grande partie de vos légumes.

Malgré ça, ce n’est PAS un paillage à éviter, bien au contraire. Cet apport carboné est très utile. Il faut simplement penser à incorporer aussi un paillage plus azoté, comme de la tonte fraîche par exemple.

3/ Vous risquez de BRÛLER votre jardin potager !

Certains paillages sont importants à incorporer, car ils vont rapidement libérer dans le sol des nutriments dont vos plants sont très friands, surtout durant la période de croissance.

Le problème, c’est quand il y a un sur-dosage.

Le surdosage peut brûler vos plants, ses racines et les rendre plus fragile à tout type de maladie.

Et ce paillage est la tonte de gazon.

C’est un paillage très riche en azote et il faut éviter d’en apporter trop d’un coup. Surtout, il faut éviter de le coller aux plants. Prenez soin d’écarter ce paillage de la tige de vos plants.

4/ Des périodes de culture largement diminué

Le paillage à de nombreuses vertus. D’ailleurs, l’une d’elle est de couvrir le sol et de retenir l’humidité en été, ce qui vous permettra de moins arroser sans que cela pose problème à vos plantes.

Mais … une fois encore, ce paillage peut jouer un rôle totalement inverse et devenir néfaste. Surtout s’il est employé au mauvais moment.

S’il est très utile en été, il l’est beaucoup moins à la sortie de l’hiver.

Au contraire, durant cette période, le paillage va extrêmement ralentir le réchauffement de votre sol.

Ce qui va limiter l’activité biologique du sol, et donc … le développement de vos plant va être largement ralentis.

Donc, il est extrêmement important de LEVER le paillage en sortie d’hiver et début de printemps.

5/ Vous allez noyer votre sol (et toute la vie qu’il contient)

Comme dit plus haut, une des vertus du paillage est qu’il va retenir l’eau. Et par temps de sécheresse, c’est un atout précieux.

Mais … qu’en est t’il des jours de pluie ?

Si votre sol à du mal à du mal à évacuer l’eau (comme c’est le cas avec un sol argileux, connu pour être hydromorphe), alors le paillage va se gorger d’eau durant tout ce temps.

L’eau stagnante va tuer à petit feu vos plants. Et, si par miracle ils survivent, ils se retrouveront dans un environnement où ils sont en danger.

En effet, cette eau stagnante va créer un pourrissement du paillage. De nombreuses maladies, virus et champignons vont venir s’installer et vont très certainement s’en prendre à votre culture.

D’ailleurs, en parlant de pourrissement …

6/ Est-ce que votre sol est fait pour accueillir le paillage ?

Si on parle souvent des bienfaits du paillage, on oublie que ça dépends beaucoup du type de sol.

Je pense que c’est le facteur qui est le plus difficile à détecter et d’ailleurs, on le trouve rarement dans les inconvénients du paillage, sauf dans quelques livres où ils en font rapidement mention.

Sinon, il faut le déduire, mais on n’a pas toujours le temps de jouer aux devinettes.

En effet, votre sol n’est peut être pas fait pour accueillir du paillage. D’ailleurs, si votre potager n’est pas aussi productif que ce que vous espérez, ce peut être lié.

La source du problème peut venir du pH.

Si votre pH n’est pas optimal, alors la vie du sol ne sera pas aussi vive et efficace. Donc, elle aura du mal à décomposer votre paillage. Il va donc stagner, pourrir, et attirer virus, champignons et maladies.

Vous devez surveiller votre pH afin de voir s’il est compris entre 6 et 7. 

7/ Le paillage est un nid douillé pour … les limaces

Vous connaissez sûrement cet inconvénient, alors je ne le détaillerais pas tant que ça. Les limaces seront toujours présentes dans votre jardin, et il faudra trouver une solution pour limiter leurs ravages.

Le Paillage, OUI, mais pas sans réfléchir !

Mon objectif à travers cet article était de vous montrer les inconvénients du paillage. Je pense que l’objectif est accomplis.

La conclusion, c’est que le paillage est votre allié.

Mais comme un couteau, il faut savoir le manier afin qu’il ne devienne pas dangereux.

Avec cet article, vous avez une vision plus claire des inconvénients. Ainsi, vous allez pouvoir éviter de nombreuses erreurs que certains découvrent (malheureusement) par la pratique. Vous gagnez ainsi du temps dans votre apprentissage du jardinage, et vous aurez de meilleures récoltes plus rapidement !

Téléchargez immédiatement la fiche récapitulative de cet article en remplissant le formulaire ci dessous.

0 Partages

Post Comment