Culture Butternut Verticale : Le système idéal pour petite surface

Culture Butternut Verticale : Le système idéal pour petite surface

Vous voulez cultiver vos légumes sur un petit espace. Un balcon, ou un petit bout de terrain à peine plus grand.

On ne va pas se mentir, c’est plus difficile que si vous aviez un plus grand espace. Vous devez réfléchir à chaque légume que vous plantez, comment enchaîner les cultures efficacement afin d’augmenter les récoltes.

 

Vous avez l’impression d’être bridée.

 

Prenons les courges par exemple.

Ça vous paraît impossible de les cultiver sur un balcon.

Non, vous n’avez pas envie que votre petit bout d’extérieur se transforme en une jungle impraticable !

 

C’est là qu’entre en scène la culture verticale.

 

Si on reprend l’exemple de la courge, et de la butternut plus précisément, on va pouvoir la faire grimper sur une structure adéquate. 

Ainsi, vous pourrez :

  • gagner de la place sur votre balcon / petit espace
  • élargir les légumes que vous pouvez cultiver
  • récolter les butternuts avec plus de facilité, car ils seront à votre hauteur
  • arroser au pied, sans éclabousser sur les feuilles (et éviter les maladies cryptogamiques)

 

 

Ne lésinez pas sur la structure

Vous l’aurez deviné, faire pousser des courges à la verticale demande certaines précautions.

La principale, c’est d’installer une structure qui pourra supporter le poids de vos butternuts. 

Sinon, vous risquez de vous retrouver avec votre structure qui se tord sous le poids des Doubeurres (autre nom des butternuts).

Et si ce n’est pas le poids, alors ça pourrait être de fortes rafales de vent. La structure pourrait vaciller, s’abîmer.

Ce qui serait vraiment frustrant, alors que tout poussait bien jusque là.

Avant de voir des exemples de bons matériaux, voyons 3 erreurs que vous devriez éviter. Pour chacune, je vous expliquerais pourquoi.

 

1/ Le Grillage mou

Vous trouverez du grillage “mou”, pas très cher. Du grillage à poule, par exemple. Le problème avec ce type de grillage, c’est qu’il va se déformer sous le poids de la culture et de ses butternuts grandissantes.

Bien sûr, vous pouvez l’utiliser, à condition de créer une structure qui le tend fortement.

Mais, ce n’est vraiment pas le plus simple.

 

2/ Des mailles fines

Au-delà d’avoir une structure résistante, l’aspect pratique compte aussi.

L’inconvénient des mailles fines, c’est que si la butternut se développe de l’autre côté, ça sera plus embêtant de devoir aller de l’autre côté de la structure pour récupérer les fruits.

Je ne parle pas de récolte. Mais, avant que les butternuts ne deviennent trop grosses, vous aurez la possibilité de les faire passer entre les mailles et de les positionner là où ça vous arrange.

Dans l’objectif d’être pratique, choisissez des mailles assez larges pour pouvoir passer la main.

Ainsi, vous pourrez vous occuper de vos plants sans devoir tourner sans cesse autour de la structure.

 

3/ La cage à grillage, une fausse bonne idée ?

La cage à grillage est souvent utilisée pour les tomates.

vous allez créer un “tube” avec le grillage, et entourer votre plant avec.

Ainsi, quand elle va grandir, elle va rester dans cette cage qui l’entoure, grandir dessus au lieu de s’étaler.

 

Mais il y a 3 problèmes avec :

  1. La courge à un feuillage qui se développe fortement. Il sera très difficile d’accéder aux butternuts pour les surveiller
  2. Pas sûr que la pollinisation se passe bien, dans cette cage où tout s’étouff.e
  3. Les risques de maladies cryptogamiques augmentent, car il y aura une mauvaise circulation de l’air

 

 

J’insiste beaucoup sur la structure, mais comprenez qu’elle représente 50% du travail. Une structure bien faite, c’est une structure qu’on oublie. Elle est là, elle fait son travail sans poser de problèmes.

Dans les lignes qui suivent :

  • je vais vous donner des exemples de matériaux de structures que vous pouvez utilisez
  • nous parlerons aussi de la taille. Car, sur un balcon, même en verticale, vous n’allez pas laisser pousser votre plant indéfiniment. Nous verrons comment tailler vos butternuts (valables pour toutes les courges)
  • Nous parlerons aussi de l’espacement entre vos plants, ainsi que de l’amendement nécessaire pour obtenir une bonne récolte

 

Divers exemples de matériaux pour la création et la fixation de votre structure

Des exemples de matériaux sur lesquels faire grimper vos courges, et autres légumes :

  • grillage à mouton galvanisé
  • treillis de maçonnerie
  • rouleau de grillage soudé
  • grillage panneau rigide

Ce ne sont que des idées, bien entendu. 

Mais ça vous permet de voir ce que vous préférez, en ayant la certitude que ce sera efficace pour une culture de butternut à la verticale.

Concernant la fixation au sol :

  • Vous avez une petite surface :  
    • des piquets de 1,5m, avec 2 jambes de force + 3 à 5 fils de fer avec tendeurs
    • tuteurs en acier galvanisé
    • piquets en sapin fraisé
    • En plus, vous pouvez ajouter des sardines, surtout s’il y a beaucoup de vent. Mais, avec les piquets + la végétation qui va se développer sur le grillage, ce ne sera pas forcément nécessaire

Sur un balcon, le mieux est de pouvoir se fixer au mur. Pour se faire, il y a 2 façons :

  • soit vous fixez le grillage au mur. Dans ce cas, utilisez des fixations murales pour grillage et panneau rigide.
  • Soit vous voulez avez envie qu’il y a un certain espace entre le mur et le grillage. Dans ce cas, vous pouvez fixer des équerres d’étagères solides. Vous pourrez ensuite fixer votre grillage dessus

Bien, vous avez maintenant plusieurs idées pour créer une structure solide.

Votre plante va pouvoir se développer sur une structure qui la soutient sans soucis.

Passons maintenant à la taille, afin d’éviter d’être envahis par la forte végétation des courges.

 

Tailler ses Butternuts pour une culture en petite surface

Sur une petite surface, il est important de tailler vos plants, vous l’avez compris. 

Mais sachez qu’il y a des avantages à tailler les butternuts et les courges en général.

La tige principale de la courge contient les fleurs mâles.

En coupant cette tige, vous allez accélérer l’apparition des fleurs femelles. La taille vous permet aussi de limiter le nombre de courges que vous voulez par pieds.

Vous vous dites peut-être qu’il vaut mieux avoir un seul pied de courge. On va le laisser se développer fortement, il prendra toute la place que vous voulez. Et il vous donnera de nombreuses petites butternuts.

Pourquoi pas.

Mais, peut-être qu’il vaut mieux avoir 2 ou 3 plants qu’on va un peu plus tailler. Car, sur le lot, il pourrait en avoir qui poussent moins bien que d’autres.

À vous de décider.

 

Voici les étapes pour tailler :

  • étape 1 : dès que la tige principale à 4 ou 5 feuilles, on coupe à 2 feuilles
  • étape 2 : 3 semaines plus tard, lorsque les tiges secondaires ont développé 8 feuilles, on coupe à 5
  • étapes 3 : après que les fruits se soient formés, on coupe à 2 feuilles

Voici une vidéo qui vous explique très clairement comment faire :

Est-ce qu’il faut respecter ce nombre de feuilles à la lettre ? Est-ce qu’il va y avoir un problème si vous coupez la tige principale à 5 feuilles au lieu de 2 ?

Non.

Mais, c’est ce qui se fait généralement en termes de taille. Vous pouvez le suivre à la lettre afin de ne pas avoir à réfléchir à chaque détail. Ou décider de faire comme vous le souhaitez.

Mais voici pourquoi on effectue cette taille :

  • On coupe la tige principale pour accélérer le développement des fleurs femelles, donc des fruits, car ils poussent principalement sur les tiges secondaires
  • Quand, 2 à 3 semaines plus tard, on coupe les feuilles à 5 tiges, c’est pour que la plante se concentre sur le développement des fruits. À ce moment, vous verrez déjà les fleurs femelles. il y en aura assez pour avoir une récolte satisfaisante
  • Puis, quand les fruits sont formés, c’est pareil. On n’a plus besoin que la plante se développe au-delà. On coupe le surplus de végétation afin que la plante se concentre sur la croissance des butternuts. Il reste quand même de la végétation, largement assez pour la photosynthès.e

Bien, nous avons vu deux éléments très importants pour une culture verticale agréable.

Voyons maintenant les attributs spécifiques à la culture des butternuts, et des courges en général. Dans le prochain paragraphe, nous allons voir :

  • l’espacement idéal
  • l’importance de l’amendement
  • la profondeur idéale de la jardinière (si vous êtes sur balcon)

 

Les attributs spécifiques de la culture des butternuts (et des courges en général)

Normalement, on conseille d’espacer les courges de 2m, tellement qu’elles prennent de la place. Avec la culture verticale, on peut réduire l’espacement jusqu’à 1m ou 0,5m.

 

Intéressant, n’est-ce pas ?

 

Mais attention, cet espacement va demander de donner une attention particulière à vos plants, si vous voulez qu’elles se développent sans carences.

La culture des courges est très gourmande en eau et en nutriments.

Il est important de procéder à des amendements riches. Des tontes, des feuilles mortes, des déchets de cuisine brefs, tout ce qui permet d’apporter à vos plantes la nourriture dont ils ont besoin.

Concernant la profondeur idéale, c’est environ 60 cm, minimum. C’est un idéal, bien entendu. Si vous êtes sur un balcon, à vous de faire avec les moyens du bord. Mais, si vous avez le choix, privilégiez la profondeur.

Cet article est maintenant terminé, j’espère qu’il vous aura donné de nombreuses idées pour cultiver les butternuts et autres courges à la verticale.

 

Téléchargez le résumé de cet article en renseignant votre mail ci-dessous.

Source intéressante :

  • Profondeur racines légumes : https://jardinierparesseux.com/2020/05/21/profondeur-des-racines-des-legumes/
  • sources des images :
    • https://i.pinimg.com/564x/8d/c2/99/8dc2995fe7a3b90832509b4e39d57b55.jpg
    • https://i.pinimg.com/564x/e5/bd/13/e5bd13bbf4d04ec80cabc2a0c94684a2.jpg

 

Post Comment